Les essentiels à savoir sur la vidange de sa moto pour une conduite sans risque

Une vidange régulière est un geste important pour que le moteur de sa moto reste en très bon état.  Voici quelques conseils précieux à retenir.

L’importance de la vidange pour la durabilité de sa moto

La fréquence de vidange d’une moto est généralement indiquée sur le manuel d’entretien établi par le constructeur. Aussi, bon nombre d’entre eux y mentionnent le type d’huile moteur à utiliser afin d’optimiser le fonctionnement du moteur. En général, il faut remplacer l’huile tous les 5000 kilomètres, car en plus d’atténuer les effets de frottement entre le cylindre et le piston, l’huile moteur a pour rôle de refroidir toute la structure motrice en amenant la température de la culasse à un niveau jugé plus optimal. En effet, les risques d’échauffement et d’usure sont omniprésents pour les moteurs thermiques. De ce fait, ce lubrifiant spécialement conçu pour les motos assure une flexibilité permanente des mouvements de va-et-vient et évite ainsi la déformation du vilebrequin. La vidange assure également une fonction de nettoyage très efficace en ce sens que les éventuels débris de métal et les blocs de poussière accompagnent l’huile usagée lors de l’écoulement. Toutes les pièces constituant le bloc-moteur sont donc protégées malgré les mouvements de cisaillement et les variations brusques de température. En outre, il faut surtout garder à l’esprit que le style de conduite a une grande influence sur la performance de l’huile moteur. Par exemple, si la moto n’effectue qu’un court trajet chaque jour, le moteur aura besoin d’un mélange air-essence plus riche afin d’éviter les effets de condensation de nature à amoindrir la qualité du lubrifiant.

Comment effectuer une vidange moto avec efficacité ?

Tout d’abord, il importe de remarquer que la vidange d’une moto se fait toujours pendant que le moteur est encore chaud.  La raison est simple : à chaud, l’huile moteur est plus fluide et s’écoule plus facilement. Pour bien vidanger sa moto, il y a quelques astuces efficaces. Grâce à la béquille, il faut commencer par mettre la moto en parfait équilibre et éviter qu’elle se penche trop à droite ou trop à gauche. Ensuite, il faut choisir la bonne clé pour dévisser l’écrou de vidange en laissant l’huile usagée couler dans un récipient prévu à cet effet. Aucune goutte d’huile ne doit tomber sur le sol, car c’est une substance polluante qui se nettoie difficilement. En cas de besoin, il convient de porter des gants, car l’huile est très conservatrice de chaleur, ce qui pourrait engendrer une brûlure. En parallèle, il serait préférable de remplacer le filtre à huile, car il pourrait stocker des éléments nocifs pour le moteur. Le choix du nouveau filtre doit correspondre aux normes établies par le constructeur. D’ailleurs, il existe plusieurs modèles de filtre à huile, mais les plus efficaces sont ceux suggérés dans le manuel d’entretien. Enfin, après avoir effectué la vidange, il faut verser de l’huile neuve dans le trou du carter qui trouve à la face supérieure du moteur. Au fur et à mesure que l’huile s’introduit dans le moteur, il faut jauger ce dernier en prenant soin de garder un volume dont le niveau se trouve entre le seuil minimal et le seuil maximal.